A quoi ça sert d’aller encore dans un magasin…

Je hais un magasin Fnac en particulier.
La Fnac située dans le centre commercial Italie 2, à distance raisonnable de mon antre.

Pourquoi ?
Parce que quand je cherche quelque chose qui a plus d’un mois, j’ai 75% de chances de ne pas le trouver.
Dernièrement, je cherchais, en vrac :
– le tome 12 du Chant des Styrges
– le tome 11 de Sillage
– le premier tome du Bureau des Atrocités de Charles Stross
– l’intégrale de 20th Century Boys

Bien évidement, je n’ai trouvé de cela, si ce n’est 15% des 20th Century Boys. Mais avec tellement de trous que je n’ai acheté que le 1.
Pour le reste, et bien… Il est plus facile aujourd’hui d’aller sur Fnac.com pour commander.

Deuxième reproche : l’agencement intérieur qui change tous les 6 mois. Lassant… Les clients aimeraient sans doute garder un peu leurs repères.

 Ca doit faire chier certains vendeurs d’essayer de vendre quelque chose. Quand un type passe quasiment tous les deux jours pour regarder les macs et qui est visiblement à deux doigts de craquer et d’en acheter un, ben… Je sais pas… On va le faire craquer ?

C’est le bordel. Oui, je sais, les clients déplacent tout, bousculent les rangements, remettent les produits là où il ne faut pas, etc etc… Mais là, le problème, c’est qu’il n’y a pas de rangement de base. Le rayon SF / Fantasy est un merdier sans nom. (Pourtant, il se réduit au fur et à mesure que les publicatons, elles, augmentent.) De même pour les rayons DVD asiatiques et SFFF…

Les gamins, et autres, qui  squattent le rayon Manga. Je passais devant aujourd’hui, et j’ai eu l’oeil attiré par le quatrième tome d’Ikagami. – Les mecs, la pub que vous avez fait sur Fanfanlatulipe.fr a marché – et je me serais bien laissé tenter par son achat si… j’avais pu accèder au rayon et trouver les trois tomes précédents sans avoir à écraser une dizaine de *bip* affalés dans le rayon…Et encore, on n’était pas Mercredi après-midi. Parce que là, c’est une bonne cinquantaine de lecteurs qui y trainent…
Deux solutions :
– Leur faire un coin lecture, pour les virer du rayonnage.
– Les virer à coups de pompe dans le postérieur.

Bref… A quoi ça sert encore d’aller en magasin ? Vous n’y trouvez jamais tout ce que vous voulez, c’est mal organisé / mal foutu et vous passez des plombes à faire la queue parce que la moitié des caisses sont ouvertes, même si les queues font la moitié du magasin…
Ca doit être pour forcer les gens à utiliser la boutique en ligne… Déshumanisée et dont les livraisons sont dépendantes du bon vouloir des transporteurs…

 

PS : Si on met des dirigeants portables à La Poste, des dirigeants qui comprennent qu’il faut peut être assurer un service de qualité aux clients, est-ce que l’on a le droit de la privatiser un peu quand même ?

 

PPS : Je suis contre la privatisation de La Poste. Parce que pour moi, le transport du courrier est un service essentiel à la Nation.Oui, on peut ouvrir le marché à la concurrence, mais il faut que l’Etat garde la main sur la société qui doit assurer le service universel. Et s’assurer que ce service soit bien rendu, et ce, au delà d’une date limite arbitraire…

Lobotomisez-moi

Avoir des idées de bouquins et aucun talent est l’une des choses les plus chiantes possibles. Généralement, cela aboutit à des œuvres qui pourrissent dans un coin chez un éditeur, en attendant que celui-ci trouve le temps de faire une lettre de refus. La frustration de l’attente et du manque de reconnaissance est terrible chez l’auteur.

Avoir des idées de bouquin, aucun talent et ne pas avoir le temps / ne pas se donner le temps de les mettre sur le papier – expression désuète en cette ère numérique qui a vu le manuscrit se transformer en tapuscrit… – est encore plus chiant. Car l’auteur est alors encore plus frustré de ne pouvoir commettre son crime contre la littérature. Il ne peut alors que se blâmer, plutôt que de pouvoir déverser sa bile sur l’éditeur.

Je suis dans ce cas-là. J’ai des idées. J’ai un fichier Word qui les recense – en partie seulement. J’essaye d’en oublier le plus possible. – qui augmente. J’ai des débuts de crimes qui trainent dans des .doc sur mon bureau Windows, attendant une vaine période de folie pour qu’ils progressent.

Des idées vraiment connes…
Genre, quand je pense que les trilogies, ça commence à bien faire. Que les gentils sont vraiment chiants.
Ca donne un truc du genre :
– Alors, on va faire un bouquin où on suivre l’éducation d’un gentil qui doit sauver une ville de l’invasion par un gros méchant. Et à la fin, paf – oui paf, et pas pif le chien -, le gentil il finit dans le caniveau et le grand méchant il gagne.
– Oh, et puis on peut faire une suite. Avec les conséquences de la victoire du grand méchant. Et l’accession au pouvoir d’un de ses fils. Fils qui, à la fin, va faire LA connerie à ne pas faire.
– Et donc tome 3, un gentil poutre la gueule au méchant.
Et l, je suis franchement emmerdé parce que j’ai une trilogie où les gentils gagnent à la fin… – Enfin, si on veut >:) –

Donc, dans ce cas là, pourquoi ne pas faire un tome 4. D’ailleurs, j’ai une idée à la con qui traine et qui par sur la base de la victoire d’un gentil. Mais il manque dans la trilogie un des éléments essentiels sur lequel repose cette idée. Dommage…

Autre idée à la con : une uchronie où le 14 Juillet 1789, la prise de la Bastille a été un échec.

Encore plus con : je suis un peu gavé des romans avec des vampires qui sautent tout ce qui a deux jambes et deux seins. Donc, résultat, une idée de bouquin avec un personnage principal vampire et dont la première ligne devrait ressembler à : « Vas-y, prends-moi toute, Grand Ténébreux ! ».

Pire : du post invasion zombie où les zombies servent de nourriture aux survivants.

Encore pire : de la SF, avec des vaisseaux ressemblant à nos sous-marins (voire à des U-Boats), avec des pilotes qui sont des lapins blancs aux yeux bleus à tendances aryennes et avec des moules à gaufre.

Lobotomisez-moi par pitié…

Hadopi v2

La loi Hadopi dans sa deuxième version a donc été adopté par l’Assemblée Nationale ce jour.

Un chtit V2

Encore plus réprésive, encore plus inapplicable, encore plus liberticide, cette loi doit encore passer par une commission mixte paritaire (Assemblée – Sénat) pour régler quelques petites différences entre les versions votées par nos deux chambres parlementaires. Mais bon… Vue la nullité crasse de nos représentants – Comment ça, on peut plus dissoudre les personnes morales qui sont condamnées pour escroquerie parce que vous votez sans lire ni comprendre les textes qui vous sont présentés ?? –  il n’y aura pas de grosse modification.

Reste encore à passer une étape. De taille. Un superbe écueil sur lequel s’est écouchée la première version.

Et oui… Il y a encore au moins une institution en France qui se rappelle qu’il y a des choses telles qu’une Constitution et une présomption d’innocence.

 

En attendant que les "Sages" rendent leur verdict, un petit message à tous les parlementaires qui ont voté pour cette loi, ainsi que pour notre Ministre de la Culture, celui de la Justice et Nabot Ier, notre Président / Dictateur à vie :