Cette SF qui ne paraîtra jamais en France

Ces derniers temps, j’ai un peu beaucoup de mal avec la Fantasy – Y en a marre de ces assassins / voleurs gentils à deux balles qui semblent avoir la préférence des éditeurs en ce moment… – et la Bit-Lit… – Oh, du cul et des vampires, même à toutes les sauces, à la fin, ça lasse… –
Ainsi qu’avec une grande partie de la SF publiée en France… Ces dernières années, dans ce genre particulier, seul L’Atalante a publié des ouvrages qui m’ont vraiment accroché / intéressé et fait découvrir de nouveaux auteurs. – ie des auteurs que je ne connaissais pas quoi… John Scalzi, Vincent Gessler et à rigueur Jack Campbell. Et puis peut être les Mindstar de Peter Hamilton chez Milady qui ont relancé mon intérêt pour cet auteur, intérêt qui s’était un peu éteint avec son dernier dyptique et sa dernière trilogie que je n’ai toujours pas commencé tellement elle ne m’attire pas…-

Comme je l’ai déjà dit suffisament ici, je trouve la plupart des sorties en France totalement inintéressantes car trop proches du courant Hard-Science. Quand je lis, je n’ai pas envie de me prendre la tête à essayer de comprendre des théories de physique quantique, de théorie des cordes ou autre singularité… Je veux que les personnages qui sont les protagonistes des histoires soient "humains", ie que l’on puissent s’identifier à eux… Des immortels à moitié cyborgs, bof… Des humains post-singularité, aka presque des IAs, ça n’a aucun intérêt pour moi…
Je veux retrouver la même simplicité, le même côté action, des univers développés, arrosé d’un poil de contenu scientifique – un poil j’ai dit… et intégré intelligemment au récit, avec une bonne dose de vulgarisation pour faire passer la pillule – que je trouvais dans mes lecteurs de jeunesse… Les Asimov, Van Vogt, les Fleuve Noir Anticipation… De la SF "de gare".

Et cette SF, je ne la trouve quasiment qu’en VO en ce moment… En mass paperback direct des US…
Des histoires simples, avec des personnages récurrents, une intrigue de base, des univers qui se développent au fur et à mesure des tomes… Des vrais pageturnersdont je peux descendre un ou deux tomes par jour…

Cette SF qu’on ne trouve pas en France et qu’on ne trouvera pas – droits + traduction = trop cher pour le marché actuel de la SF… Enfin… Je pense que l’offre actuelle sur le marché de la SF ne peut répondre qu’à un tout petit nombre de lecteurs potentiels… De la SF plus "de gare" attirerait beaucoup plus de lecteurs à mon avis… –, qui me ramène vers mon amour premier de la SF, ce sont des auteurs tels que :
– Steven L. Kent avec sa série Wayson Harris.
– Graham Sharp Paul avec sa série Helfort’s War.
– Mike Shepherd avec sa série Kris Longknife.
– Ian Douglas avec sa série Star Marines – triple trilogie –.

Des histoires simples, basées dans des futurs plus ou moins éloignés mais encore compréhensibles. Avec des personnages attachants. Ce n’est pas trop demander… En format pas cher…
– En passant, je hurle et pas qu’intérieurement à la décision de J’ai Lu de sortir le dernier Vorkosigan en grand format et de mettre du conditionnel sur une sortie poche… D’un côté les explications données par l’éditeur sont compréhensibles… Les poches ne seraient pas suffisament bien distribués pour en vendre assez pour rentrer dans leurs frais… Mais en même temps, si on ne sort plus de SF en poche, on tue le marché… –

Truc navrant, il n’y a quasiment plus de SF de ce genre écrite par des auteurs francophones… – On notera quand même les Ta-Shima d’Adriana Lorusso. –  Toute la génération des auteurs Fleuve Noir a, soit disparue, soit migrée vers un autre niveau d’écriture… Et rien n’est venu la remplacer… On a plus en France de SF "de gare" pas exceptionnelle mais correcte et pas chère… On peut peut être espérer quelque chose avec le numérique. Enfin, moi, j’espère que quelqu’un va essayer de faire de la SF francophone pas chère directement en numérique…

En attendant, moi, pour avoir ma dose de SF, je me fournis à l’étranger. Et je pleure quand je vois qu’en France, les éditeurs se contentent surtout de couiner sur l’absence de vente, sans se remettre en question, sans remettre en question leurs choix…

Donnez-nous de la SF, toute bête, toute simple… Donnez-nous de la SF de base… Donnez-nous de la SF pour nous distraire… Donnez-nous de la SF qui plaise au lecteur de base, pas à l’éditeur et aux trois fans hardcore du fandom…

Donnez-nous cette  SF qui, aujourd’hui, ne paraît pas en France.

Jingle Bombs

De joyeuses fêtes en chansons, courtoisie de Jeff Dunham et de Achmed the Dead Terrorist.

Dashing through the sand
With a bomb strapped to my back
I have a nasty plan
For Christmas in Iraq

I got through checkpoint A
But not through checkpoint B
That’s when I got shot in the ass by the U.S. military

It’s not funny!

Ooo, Jingle bombs, jingle bombs mine blew up you see
Where are all the virgins that Bin Laden promised me
Ooo Jingle bombs, jingle bombs your soldiers shot me dead
The only thing that I have left is this towel upon my head

I used to be a man, but every time I cough
Thanks to uncle Sam my nuts keep falling off
My bombing days are done, I need to find some work
Perhaps it would be much safer as a convenient store night clerk,

Ooo, Jingle bombs, jingle bombs I think I got screwed
Don’t laugh at me because I’m dead or I kill you

Grrmmlltwitter

Dans la série des trucs totalement inutiles et qui ne servent à rien, j’ai décidé de me créer un compte twitter.

Au programme : absolument rien d’intéressant, et même pire puisque je vais y mettre mes scores à Alien Shooter sur iBlaireau, scores souvent proportionnels au temps que je viens de passer aux toilettes.
Voilà, tout est dit, et maintenant, faut que j’aille faire péter le high-score.

http://twitter.com/Grrmmll